29 février 2012

ABC - C : {Et puis, Paulette} Barbara Constantine * * * * *

4e de couverture Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas…  Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la... [Lire la suite]

28 septembre 2011

{Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part} Anna Gavalda * * * *

4e de couverture «Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-là et que Marc n'est pas du genre à traverser la banlieue pour porter mon sac, j'ai toujours cet espoir débile.» Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement... [Lire la suite]
Posté par muchahorta à 13:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 septembre 2011

{Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi} Mathias Malzieu * * *

4e de couverture " Comment on va faire maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu'est-ce que ça veut dire la vie sans toi ? Qu'est-ce qui se passe pour toi là ? Du rien ? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel, du réconfort ? " Mathias, une trentaine d'années mais une âme d'enfant, vient de perdre sa mère.Sans le géant qu'il rencontre sur le parking de l'hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 mètres, " docteur en ombrologie ", soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la... [Lire la suite]
Posté par muchahorta à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 septembre 2011

{Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut} Mitch Album * * *

4e de couverture Pendant des années, Eddie, 83 ans, a veillé au bon fonctionnement de la fête foraine. Comble de l'ironie, c'est ici qu'il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d'un manège alors qu'il tentait de sauver la vie d'une fillette...Arrivé dans l'au-delà, il se retrouve embarqué sur un vaste océan multicolore et multiforme ou, comme dans un rêve éveillé, il va faire cinq rencontres bouleversantes et déterminantes : Marguerite, son amour perdu, mais aussi son ancien capitaine d'infanterie, une vieille femme... [Lire la suite]
Posté par muchahorta à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 septembre 2011

{Un amour vintage} Isabel Wolff * * * * *

Quatrième de couverture Phoebe s'est enfin lancée ! La voilà heureuse propriétaire d'une boutique de vêtements vintage. Et pas n'importe lesquels : des sacs dont les poches renferment des secrets, des accessoires de stars, des robes acidulées qui feraient sourire n'importe qui ! Car Phoebe en a bien besoin : elle vient de perdre sa meilleure amie et de rompre ses fiançailles. Entre l'immense joie d'avoir réussi son projet et ses déboires personnels, son coeur balance.Jusqu'à sa rencontre avec Thérèse, une Française qui la choisit... [Lire la suite]
23 août 2011

{Le Montespan} Jean Teulé * * * *

Quatrième de couverture Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C'était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan... Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu'il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de... [Lire la suite]
Posté par muchahorta à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 août 2011

{Humaine} Rebecca Maizel * * * * *

4e de couverture "Je te libère...Je te libère, Lenah Beaudonte.Garde espoir et sois libre..."Ce sont les derniers mots dont je me souviens.  Avant eux, j'étais la vampire la plus belle et la plus cruelle de tous les temps.Maintenant, je suis une jeune fille de seize ans, je veux sentir le soleil sur ma peau et ce que c'est qu'être amoureuse.Je veux savoir ce que ça fait de redevenir humaine. Mon avis J'ai adoré dévorer ce livre !  Cette histoire de vampire est atypique !  Pas de décors fantastiques, pas d'aventures... [Lire la suite]
19 août 2011

{Trois petites histoires de jouets} Philippe Claudel * * * *

4e de couverture C'était un petit Pierrot bancal, grossier, mal peint, au regard ourlé de noir, au sourire de mystère et de mélancolie, une larme figée à son œil gauche, un pantin à trois sous que l'on vendait dans les rues jadis. Alors il sentit, en même temps que le pantin paraissait le fixer lui, et lui seul, comme il n'aurait pu fixer personne d'autre, même si des milliers, des centaines de milliers d'hommes et de femmes eussent été dans le même lieu, il sentit s'ouvrir dans sa chair une immense déchirure, comme si d'un coup et... [Lire la suite]
Posté par muchahorta à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 août 2011

{La petite fille de Monsieur Linh} Philippe Claudel * * * * *

4e de couverture C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras bras l'enfant dort. Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui... [Lire la suite]
11 août 2011

{La mécanique du coeur} Mathias Malzieu * * * * *

4e de couverture "Edimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve.Depuis lors, il doit prendre soin d’en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d’une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve…" Mon avis Ce livre est une vraie pépite !  Un véritable coup de coeur !  L'écriture est poétique, l'histoire fantasques, les personnages attachants... [Lire la suite]